les loisirs

Au temps où les voitures étaient rares, les loisirs étaient simples ! Les Divais jouent à la butte entre voisins et aiment se promener à Sarlabot pour bénéficier du panorama, à la mer ou en campagne. Après la guerre, bals et spectacles sont prisés : « A la Libération, les gens avaient besoin de bouger et de se changer les idées ». Peu à peu, les loisirs s’organisent et des activités culturelles sont proposées.


l'harmonie "la dives"

L’Harmonie célébra longtemps la Sainte Cécile, les sociétaires partageaient un banquet à cette occasion. La fanfare animait de nombreuses fêtes de village comme la « Saint Roch » à Grangues, et défilait aux manifestations patriotiques. En 1950, elle participa à un « Concours de Musique de la Côte Fleurie » organisé par l’Accord Divais qui a regroupé de nombreuses fanfares et 1800 musiciens.

 

« De 1947 à 2003, j’ai été membre de l’Harmonie La Dives. Je jouais du cor et du clairon ».

Serge Lelièvre

Harmonie « La Dives » 1964 - Coll Figlarek
Harmonie « La Dives » 1964 - Coll Figlarek

Dives Palace - Coll Quetron
Dives Palace - Coll Quetron

le cinéma

En 1915 des réfugiés belges amenèrent avec eux un cinéma ambulant, le « Pôle Nord » : « L’encadrement de l’entrée était très joliment décoré dans les tons blancs, verts pâles et bleus, avec des oiseaux, fleurs et ours polaires qui particulièrement attiraient les enfants, les fascinant ». 

Madeleine Graffet

 

Ce cinéma a fonctionné jusqu’à ce que « La Fraternelle » ouvre une salle et projette des films muets. Dès les années 30, « Dives Palace » s’installe route de Caen.

« Nous aimions aller au cinéma, c’était l’époque où il y avait Zorro avec chaque semaine un nouvel épisode. Notre père nous payait les entrées le dimanche après-midi, mais il fallait les mériter et ce n’était pas gagné ! ».

Monique Charpentier


la chorale et le théâtre

M. Marais dirigeait une chorale paroissiale « L’Accord Parfait» , devenu plus tard « L’Accord Divais ».

 

« Les répétitions avaient lieu le mardi soir dans une salle à côté de la librairie. Une jeune fille accompagnait les chants au piano. Monsieur Marais avait une très belle voix et son fils a été nommé Meilleure Voix de France ».

Robert Bréard

 

« Dans les années 30, mon père et mon oncle ont fait partie de la troupe de théâtre dirigée par monsieur Marais, ils ont fait du cabaret et donnaient des spectacles. Mon oncle Albert Manson était fou de théâtre, son nom de spectacle était Bertal, il réalisait aussi les décors pour les pièces ».

Michel Manson

 

A partir de 1946, la troupe « Arts et Loisirs » a animé la vie culturelle sous l’impulsion d’enseignants laïcs : Mlle Grelley, M. Suberchicot, ...

Albert Manson et la troupe - Coll Manson
Albert Manson et la troupe - Coll Manson
Troupe Bertal 1935 - Coll Quetron
Troupe Bertal 1935 - Coll Quetron

La salle des fêtes - Coll Henri
La salle des fêtes - Coll Henri

les bals

Après la guerre, les Divais furent nombreux à aller au bal au dancing des Ormettes à Cabourg, au « Moulin de la Gaité » devenu le « Moulin d’Argent » puis le « Tango » à Dives, ... Grammary, l’ensemble Freddy et d’autres orchestres plus célèbres animaient ces bals populaires.

 

« J’ai organisé des bals grandioses (La Nuit de la Rose en 54, Andalousie en 56, Nuit dansante à Saint Germain en 57,... Rythmes et Parfums en 58) avec l’Amicale des anciens élèves du Centre d’Apprentissage. Je faisais tous les décors, on récupérait la salle des fêtes le vendredi soir, je faisais la toile de fond pendant la nuit et il fallait rendre la salle le dimanche soir ! On faisait même venir Verchuren ... ».

Jean d’Oliveira





LES LOISIRS

 "Quand c'était l'hiver, on prenait nos chaussures et on les mettait dans un sac pour aller danser !"

 

Les témoins nous décrivent avec entrain leurs loisirs d'enfance.

 

 

Entre les jeux dans la rue, les bals et autres activités, on ne s'ennuyait pas à l'époque !


Association "Un fleuve pour la liberté, la Dives"

Dives-sur-mer - Normandie